Amitié

Un ami doit-il être différent ou semblable à soi ? Différence ou similitude ?

D’expérience je dirais qu’un ami « devrait » être différent de soi, parce qu’il apporte un regard extérieur, des avis différents, la possibilité de débats, des goûts différents (ce qui permet d’éviter d’avoir à partager la dernière part de tiramisu… !), des découvertes… Et pas/moins de concurrence ! Si l’ami est semblable, l’amitié n’est-elle pas moins riche ? C’est peut-être effectivement très agréable d’être compris(e) d’un coup d’oeuil, de savoir exactement ce que l’autre pense parce que c’est ce qui est également dans notre esprit. Mais ceci est également possible avec un ami différent, à condition d’arriver à une connaissance très précise de l’autre. Mais si cette connaissance n’est pas approfondie, est-ce une (grande, belle, profonde, vraie) amitié ? Deviner, anticiper, les pensées de l’autre est possible même s’il est différent de soi. Et c’est probablement plus riche puisqu’on peut (plus ou moins) comparer avec sa propre pensée.

Une (grande) amitié peut-elle être se briser ?

Mon premier élan est de dire non. Des amis peuvent se perdre de vue, mais pas ne plus avoir rien en commun (puisqu’il restera au moins les souvenirs). Après réflexion, je me dit que qu’après un gros événement (trahison, révélation…) une amitié de longue date et de grande ampleur peut être brisée.
Les gens changent, donc les amitiés aussi (puisqu’elles dépendent des gens), certaines vont évoluer en positif : l’évolution des gens va renforcer les amitiés ; d’autres vont disparaître car dorénavant plus nécessaires pour les gens. L’un et l’autre (renfort ou disparition de l’amitié) peut être positif.

Une amitié peut-elle être plus grande qu’une autre ? Toutes les amitiés se valent-elles ?

Mince. Sacrée question ! Je pense que chaque amitié est unique. Mais que toutes sont aussi grandes que possible à chaque instant. Certaines amitiés peuvent apporter plus à une personne que d’autres, mais ce « podium » n’est pas fixe, il va évoluer en fonction des « membres » de chaque amitié et des moments des vies de ses « membres » (ainsi que, forcément, de l’évolution des autres amitiés « en jeu »). Chaque amitié est grande à sa façon, chaque amitié va apporter quelque chose de grand à ses membres.
Conclusion : non, je ne pense pas qu’une amitié peut être plus grande qu’une autre, simplement (très) (très) (très) différente. Et non, je ne pense pas que toutes les amitiés se valent (puisqu’elles sont différentes). Paradoxal ? Peut-être. Mais pas tant que cela.

Amitié, amour ?

Une amitié peut-elle être identique à de l’amour ? Un amour amical. Une amitié amoureuse.

Réflexion à poursuivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s